Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» cynops orientalis
Mer 18 Mar - 16:28 par fontaine

» Cynops Orientalis
Mar 10 Fév - 15:31 par Raklet

» presentation
Mar 23 Déc - 19:31 par frederic loli

» Presentation
Mer 14 Mai - 5:07 par orele71

» Takara !!!
Dim 11 Mai - 9:48 par orele71

» Tortue Geochelone Pardalise
Dim 11 Mai - 7:32 par orele71

» Reglementations
Mar 7 Mai - 16:32 par nosica

» Teufeurdu21
Sam 6 Oct - 8:18 par teufeurdu21

» Presentation du serpent en video !!!
Dim 27 Nov - 13:30 par kyl21

Février 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728     

Calendrier Calendrier


Les maladies des reptiles : Thamnophis et Nerodia !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les maladies des reptiles : Thamnophis et Nerodia !!!

Message  kyl21 le Sam 8 Oct - 22:13

Les Maladies chez les thamnophis et les nerodia :

En matière de pathologie des reptiles, la prévention joue un rôle capital. En effet, si vous avez acquis un spécimen sain, c’est à dire en bonne santé au départ, et que vous lui procurez des conditions de vie convenables, il ne développera aucune maladie !

Pour les thamnophis et les nerodia, les problèmes liés à l’alimentation sont plus ou moins connus. Peu de néophytes savent à quel point l’alimentation peut influençer la santé et la vie future d’un spécimen nouvellement acquis. En effet, les reptiles dont l’alimentation dépend presque essentiellement d’une base poisson, peuvent rencontrer des carences graves en calcium, et surtout en vitamine B1, si vous ne respectez pas les précautions diététiques nécessaires !

- Le problème lié au calcium se contrecarre facilement en donnant des morceaux de poissons entiers, et/ou des morceaux de poissons saupoudrés d’un complément spécifique chargé en calcium.

- Pour ce qui est de l’hypovitaminose B1, qui nomme la carence en vitamine B1, elle entraine à plus ou moins long terme une dégénéresence cérébrale mortelle. Les symptômes sont des troubles de la locomotion qui s’accompagnent de convulsions sur le premier tiers du corps. Ces troubles neurologiques sont dûs à des substances appelées thiaminases, contenues dans certains poissons et qui ont pour effet de détruire la vitamine B1, indispensable au bon fonctionnement du système nerveux.

Pour cette raison on évitera de distribuer des poissons particulièrement riches en thiaminases, c’est à dire principalement les éperlans, poissons rouges, carpes, chabots, sardines et poissons chats.

CONSEILS :
- On privilégiera au contraire les goujons, vairons, saumon frais en morceaux ou guppies.
- On notera que la congélation a tendance à augmenter le taux de thiaminases !
- Une autre technique, employée systématiquement par JungleShop®, consiste à distribuer des souriceaux décongelés frottés au préalable sur du poisson frais.

En ce qui concerne un autre type de pathologie souvent rencontré, d’ordre dermatologique :

Communément appelé maladie des ampoules ou Blister Disease par les vétérinaires anglo-saxons, cette pathologie se caractérise par des cloques situées sous la peau.

Cela est provoqué par l’association d’un substrat humide et d’une ambiance trop froide dans le terrarium. L’apparition de la maladie est liée au fait qu’en cas de froid, et ainsi que JungleShop® le précise presque systématiquement à chaque vente, les reptiles voient leurs défenses immunitaires chuter. Alors, les bactéries normalement présentes sur la peau et en principes inoffensives deviennent pathogènes dans ces conditions climatiques défavorables. Leur action dévastatrice est facilité par le fait que l’excés d’humidité provoque un ramolissement des couches superficielles de la peau, qui joue alors moins bien son rôle de barrière protectrice.

Ces conditions climatiques défavorables se rencontrent dans plusieurs conditions observées ici et là chez des personnes mal renseignées ou finalement peu soucieuses de la santé de leur animal :
- Reptile en liberté dans la maison et "rangé" dans un box avec de l’eau, et non chauffé ;
- Reptile installé dans la baignoire avec plus ou moins d’eau ;
- Reptile installé sans chauffage dans un terrarium avec plus ou moins d’eau ;
- Reptile installé dans un terrarium avec trop d’eau, chauffé ou pas.

CONSEILS : L’aspect préventif est là encore évident ! Il suffit de veiller à ce que le substrat reste globalement sec et propre et que les températures soient correctes pour éviter l’apparition de la maladie. Consultez les conseils de JungleShop®, présentés dans chaque fiche d’élevage et qui correspond à l’espèce en question.

A titre curatif, cette maladie nécessite l’intervention d’un vétérinaire spécialisé pour être éradiquée. Classiquement, le traitement consiste à inciser chaque cloque et à y appliquer un antiseptique du type Bétadine®.

Nous ne rappelerons jamais assez que les reptiles requièrent une attention somme toute simple, mais précise et ABSOLUMENT NECESSAIRE ! Ne pas offrir les conditions climatiques requises à votre reptile est une condamnation à plus ou moins long terme.

Nous rappelons également que les spécimens acquis sauvages sont toujours porteurs de parasites internes divers, qui peuvent entrainer des troubles souvent évidents à détecter : gastro-entérite sévère, anorexie, amaigrissement prolongé incontrôlable, selles liquides et nauséabondes avec ou sans vers observables. Dans ce cas un vétérinaire spécialisé traiterait votre animal de façon préventive et sùre.

Textes de Philippe Gérard & JungleShop®.

kyl21
Admin

Messages : 84
Date d'inscription : 03/10/2011
Age : 29
Localisation : Cote d'or, Dijon

http://reptily-city.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum