Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» cynops orientalis
Mer 18 Mar - 16:28 par fontaine

» Cynops Orientalis
Mar 10 Fév - 15:31 par Raklet

» presentation
Mar 23 Déc - 19:31 par frederic loli

» Presentation
Mer 14 Mai - 5:07 par orele71

» Takara !!!
Dim 11 Mai - 9:48 par orele71

» Tortue Geochelone Pardalise
Dim 11 Mai - 7:32 par orele71

» Reglementations
Mar 7 Mai - 16:32 par nosica

» Teufeurdu21
Sam 6 Oct - 8:18 par teufeurdu21

» Presentation du serpent en video !!!
Dim 27 Nov - 13:30 par kyl21

Février 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728     

Calendrier Calendrier


Quelques maladies de batraciens (amphibiens) et leurs traitements.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelques maladies de batraciens (amphibiens) et leurs traitements.

Message  kyl21 le Sam 8 Oct - 22:46

Introduction:

Avec la vulgarisation et le développement de la terrariophilie, l'importation et la reproduction en captivité de batraciens et reptiles, de plus en plus de maladies sont véhiculées ainsi d'un continent à l'autre. Bactéries, virus, mycoses, nématodes, cestodes peuvent ainsi se transmettre chez les grossistes ou importateurs puis, chez les particuliers. Les reptiles et batraciens vivant dans des milieux plutôt secs semblent moins en proie à des infections de toute sorte. Le stress du transport et de la captivité, le changement des conditions de vie (substrat, température, nourriture) ne font que favoriser l'apparition de pathologies iatrogènes. Chaque espèce développe ses propres anticorps à condition de se trouver dans un environnement proche de leur milieu naturel. Pour les batraciens anoures tropicaux, le seuil inférieur de température stimulant les défenses immunitaires se situe aux alentours de 15°C.
Cela veut dire que si vous maintenez un crapaud ou une grenouille dont la T° moyenne est de 25° à une température inférieure, il peut y avoir une diminution des défenses immunitaires augmentée avec le stress et une alimentation incorrecte.
Le traitement des maladies chez les batraciens (amphibiens) et les reptiles est souvent une "science" très aléatoire car, en dehors de symptômes très précis, le terrariophile se trouve confronté à l'incapacité de poser un diagnostic précis: le mieux serait d'effectuer des prélèvements et de les faire analyser par un institut, un vétérinaire ou un biologiste compétent.

les agents pathogènes:

Il s'agit la plupart du temps de bactéries (Aeromonas hydrophila, la plus dangereuse, ou "red legs" en anglais), de nématodes, de cestodes, de protozoaires (amibes) ou de mycoses locales, externes ou internes dont la forme la plus grave est le Batrachochytrium dendrobatidis (sporozoaire).
Les carences calciques ou vitaminiques, sont aussi à prendre en considération.

Les symptômes:

La carence en calcium chez les gros batraciens prédateurs tels les Ceratophrys, même si il ne s'agit pas d'un agent pathogène, peut se traduire par des crampes musculaires des membres postérieurs, observables surtout à la nage. Les cas plus graves présenteront des déformations de la colonne vertébrale ou des pattes postérieures.
Pour les bactéries, il y a généralement une difficulté à la mue ou une mue incomplète, des rougeurs cutanées, des abcès, une inappétence, des oedèmes parfois sanguinolents et purulents aux membres. Des taches mates auréolées de blanc peuvent apparaître chez les salamandridés (Salamandra salamandra).
Pour l'Aeromonas hydrophila (Vibrionaceae, Aeromonadaceae: bactérie à gram- trouvée dans les eaux, le sol et les aliments): l'inappétence, l'apathie, le ventre et les cuisses rouges (activité d'hémolyse du sang) en seront les principaux symptômes, suivis au stade terminal de plaies purulentes. J'ai pu observer chez de grands Hylidés (8cm) des plaies sanguinolentes au niveau des pattes qui développaient après 3 semaines d'infection une sorte de gangrène amenant à la disparition rapide des doigts. Il y avait conjointement des saignements spontanés sur les cuisses.
L'Aeromonas hydrophila est une bactérie opportuniste qui provoque une infection des plaies, des diarrhées aiguës et des septicémies chez les animaux immunodéficients ou affaiblis par la captivité, le stress et le transport en masse.
Pour les nématodes, les matières fécales seront "garnies" de vers blancs d'environ 2-3cm de long.
Pour les amibes, les matières fécales seront diarrhéiformes, nauséabondes, avec une certaine apathie et inappétence.
Pour les mycoses (Batrachochytrium dendrobatidis) , il y aura une difficulté à la mue qui deviendra répétitive, des plaies cutanées, parfois des comportements anormaux de type neurologique: troubles de l'équilibre, grattage démesuré du dos avec les pattes arrières, contorsions.

Le traitement en terrarium:

Pour les carences en calcium et en vitamines:
/Si il s'agit de gros batraciens, compléter l'alimentation avec un apport de carbonate de calcium que l'on peut se procurer en pharmacie ou donner une fois/15 jours un souriceau.
/Si il s'agit d'amphibiens de taille modeste, saupoudrer une fois par semaine les proies avec des vitamines pour reptiles type Reptivit.

Pour les plaies dues aux bactéries:
/Injections I/M de Marbocyne (marbocycline à 2%) dans le muscle de la cuisse, 0,05ml/jour durant 10 jours puis 1 jour/2 jusqu'à cicatrisation complète.
/Ou donner par voie buccale du Baytril en rapport dose/poids (environ 0,05ml) durant 10 jours.
/Ou baigner l'animal 3 jours de suite durant 15 minutes par jour dans une solution de 1ml de betadine pour 1 litre d'eau, sur une hauteur ne dépassant pas le milieu de l'abdomen, sous peine d'irritation des yeux. On peut aussi appliquer directement de la Betadine pur à l'aide d'un coton tige.
/Ou tamponner la plaie avec du papier ménage et appliquer une pommade style Batramycin (bacitracinum 300u.i, neomycinum 3 mg ut neomicyni sulfas) une fois par jour jusqu'à résorption complète de la plaie. Ce produit est commercialisé en Suisse, il faudra donc trouver son correspondant dans votre pays. On peut aussi appliquer une pommade antibiotique à base de tétracycline.
/On peut appliquer les deux traitements précédents (Betadine et pommade antibiotique).
/Pour les cas graves comme le montre les images ci-dessous, préférer le traitement d'antibiotiques injectables. Tout dépend si il s'agit de plaies ou d'abcès qui ne prolifèrent pas: une plaie ventrale, si elle est isolée, peut être traitée uniquement avec une pommade antibiotique.

Pour une infection à Aeromonas hydrophila (non certifiée mais probable) chez des Hylidés de 8 cm, j'ai traité ces rainettes avec des injections I/M de Marbocyne (marbocycline à 2%) dans le muscle de la cuisse mais sans succès. Après que 5 d'entre elles soient mortes, j'ai changé la thérapeutique:
/bains quotidiens d'environ 3 heures, dans un récipient fermé contenant environ 1/2 litre d'eau dans laquelle j'ai dissous à chaque fois un comprimé (à écraser avant) de Tetracat (chlorhydrate de Tetracycline 100mg = 200mg/litre) que l'on peut se procurer chez un vétérinaire pour la somme modique de 7,70€; après 8 jours, la plaie était cicatrisée et l'animal en pleine forme. En sus et ceci est indispensable: désinfection totale du terrarium avec un désinfectant utilisé dans les hôpitaux et du bac d'eau avec de la javel.

Pour les infections de nématodes et/ou cestodes:
/Injections d'Ivermectine (Ivomec) en S/C, 0,05ml durant 3 jours, à répéter après 10 jours.
/Ou leur faire avaler un vermifuge pour chat, dosage adapté à leur poids, dissous dans 0,5cc d'eau:
prendre une cuillère à thé, leur ouvrir délicatement la bouche et mettre le produit à l'aide d'une seringue, sans aiguille évidemment ! Répéter l'opération 1 fois par semaine durant un mois.
/Ou leur donner par voie buccale du Panacur, à raison de 0,5ml par prise, durant 3 jours à répéter après 10 jours.

Il est important de noter que les selles de batraciens doivent être noires, brunes ou gris foncé, fermes et dépourvues de sécrétions liquides. Elles doivent contenir le résidu de leurs proies, dont les élytres et la chitine. Si vous observez des vers blancs ou noirs, des traces rouges (sang) ou du mucus, c'est qu'il y a une pathologie dans le transit intestinal.
Il arrive que, chez certains Hylidés (Phyllomedusa, Agalychnis), l'ampoule rectale ou une partie du cloaque ressorte: ces amphibiens ont tôt fait de remettre leur anatomie en place avec leur pattes arrières!

Pour les mycoses:
/Fluconazole (Diflucan, antimycotique 50mg), une pointe de couteau par voie buccale durant 4 jours.
/Bains de Betadine diluée, durant 15 jours: remplacer l'eau du bain tous les jours, mettre l'animal plus au sec; il se rendra de lui même dans la solution désinfectante.
/Pour les attaques de Saprolegnia ferox, sorte de hâle blanchâtre et cotonneux visible surtout chez les larves d'urodèles et les têtards: traitement également à la Betadine diluée de manière à ce que l'eau soit légèrement teintée: j'ai fait l'expérience avec des têtards de Dendrobates auratus, ils ont tous "pelé" mais ont guéri et effectué la métamorphose avec succès.
/Pour les sporozoaires: voir la page Batrachochytrium dendrobatidis.

Pour les diarrhées d'origine amibiennes:
Un 10ème de comprimé de metronidazole (Flagyl), à râper et dissoudre dans 0,5ml d'eau, administrer par voie buccale et répéter 3 jours de suite.

Pour les atteintes oculaires:
/Il s'agit la plupart du temps de mycoses facilement traitées avec de la Mycostatin à raison d'une goutte 2x/jour sur la partie atteinte.
/Si les paupières sont blanchâtres, préférer un traitement antibiotique oculaire courant, à raison d'une à deux gouttes par oeil et par jour.
/Si la cornée est opaque, il peut aussi s'agir également d'un excès de lipides du à une alimentation trop riche en graisses. Une simple diète revenant à un régime originel de l'animal devrait résoudre le problème (éviter les excès de souriceaux chez les grands batraciens).

Dans tous les cas, isoler l'animal atteint dans un bac à part, pour éviter la contagion. Le bac devra être en verre car les anoures peuvent être rapidement allergiques au plastique. Mettre du papier humide sur le fond et maintenir à température ambiante ou optimale suivant les espèces. Je ne le répéterai jamais assez: ne jamais mélanger d'espèces, même si elles peuvent cohabiter dans la nature.

Toutes ces données sont valables pour un batracien anoure d'un poids d'environ 80-100g
Ces renseignements ne sont présentés ici qu'à titre indicatif.

origine de l'article: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
(pour plus de renseignement allez a cette adresse) !!!

kyl21
Admin

Messages : 84
Date d'inscription : 03/10/2011
Age : 29
Localisation : Cote d'or, Dijon

http://reptily-city.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum