Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» cynops orientalis
Mer 18 Mar - 16:28 par fontaine

» Cynops Orientalis
Mar 10 Fév - 15:31 par Raklet

» presentation
Mar 23 Déc - 19:31 par frederic loli

» Presentation
Mer 14 Mai - 5:07 par orele71

» Takara !!!
Dim 11 Mai - 9:48 par orele71

» Tortue Geochelone Pardalise
Dim 11 Mai - 7:32 par orele71

» Reglementations
Mar 7 Mai - 16:32 par nosica

» Teufeurdu21
Sam 6 Oct - 8:18 par teufeurdu21

» Presentation du serpent en video !!!
Dim 27 Nov - 13:30 par kyl21

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


Elaphe Guttata !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elaphe Guttata !

Message  kyl21 le Mar 4 Oct - 7:35


Ordre : Squamates

Sous-ordre: Ophidiens

Famille: Colubridés

Genre et espèce : Elaphe guttata guttata

Nom commun : Serpent des blés

-----------------------------------------------------------------------------------

L'élaphe guttata est le serpent idéal pour les débutants en terrariophilie; son panel de couleurs, sa docilité, son remarquable appétit, sa robustesse niveau santé et sa taille moyenne sont autant de qualités pour faire un premier pas dans le monde passionnant des serpents.

La taille moyenne de l'élaphe guttata guttata varie entre 90cm et 150cm, 1m20 en général pour 4 à 5cm de diamètre.

Le spécimen le plus long jamais recensé atteignait 1m83, le plus large quant à lui affichait 8cm de diamètre.

Côté longévité, ce serpent vit aisément 15 ans, le plus vieux est mort à 22 ans.

Les élaphes, surtout les juvéniles sont les rois de l'évasion. Quand ils sont bébés, quelques millimètres suffisent pour qu'ils sortent du terrarium (si la tête passe, le corps passe). Veillez à faire donc très attention aux fermetures des portes (bouts de substrat qui coincent), particulièrement pour les terrariums à double vitres coulissantes; surveillez l'espace entre les vitres les premiers temps pour des bébés.

L'élaphe guttata n'est pas protégée par la convention CITES et n'est que très rarement importée tant sa reproduction est facile. La législation française demande à toute personne possédant un couple de serpents, dans le but de les faire reproduire, ne serait-ce qu'une fois, de posséder un certificat de capacité. Toutefois l'on peut penser que même si ce certificat peut avoir un but dans l'élevage de grands serpents (python molure, réticulé, boa constrictor constrictor) comme preuve de savoir-faire, il s'avère ici inutile: aux Etats-Unis, l'élaphe guttata est un serpent que les jeunes américains de 12 ans manipulent et apportent à l'école.

------------------------------------------------------------------------------------

CONSEILS AVANT ACHAT

Pourquoi un serpent, c'est intelligent un serpent ?

Comme pour tout achat d'animal, la réflexion doit passer avant tout. Vous avez choisi de débuter par les élaphes ? c'est le meilleur choix. Vous êtes sur mon site ? vous êtes déjà les meilleurs Surprised) merci au fait.

Devenir terrariophile et posséder des serpents dans son appartement mérite quelques pensées préalables à l'achat du reptile:



Pensez discrétion : vous êtes locataires ? Pensez à bien payer vos loyers et méfiez vous de vos propriétaires, voisins, plombiers, facteurs....les emmerdeurs sont rois si vous avez des serpents chez vous.

Pensez Budget : Deux terrariums, si vous les achetez, pensez bon matériel. Les accessoires ne sont pas donnés non plus, thermomètres, hygromètres, cachettes, substrat, néon, chauffage etc...

Pensez place : 1p+C et fan de techno ? Oubliez les serpents. Soyez sûr de trouver une bonne place au(x) terrarium(s), calme, sans trop de vibrations, que vous pourriez presque isoler (pas votre hall par ex) sans passage.

Pensez temps : On ne les sort pas comme un chien, mais ils prennent du temps. Excréments à enlever dans les 24h, au maximum 48h, nourriture fréquente la première année, changement de l'eau etc...

Pensez reptile : Le serpent n'est pas et ne sera JAMAIS un animal de compagnie. Ni gadget, ni anti-stress, ni épateur de copains. Il vous laisse le toucher, le "manipuler" sans vous mordre, il vous laisse le regarder. point final.

Pensez frustration : Ne pensez pas le prendre tous les jours, le soir en rentrant du boulot pendant des heures, les serpents se manipulent peu. Il est bon de le faire pour les habituer à l'homme, à notre présence amicale pour eux, mais cela ne devrait pas excéder 1 fois par semaine voire moins, 15mn. Les serpents se loveront dans vos mains, s'enrouleront sur vos doigts, la chaleur de votre corps aidant.

Rappel : Ne JAMAIS laisser un serpent, même votre élaphe faire une boucle autour de votre cou. Ne vous mettez jamais nez à nez avec la tête d'un serpent, même votre élaphe, autant prendre les bonnes habitudes. Enfin, Ne manipulez Jamais un serpent dans les premières 48h d'un repas.

-------------------------------------------------------------------------------------

Comment choisir votre élaphe ?

Le sexage : Il peut être utile de connaître le sexe de l'élaphe si vous envisagez de les reproduire dans l'avenir. Les caractéristiques sexuelles ne sont pas réellement apparentes et vous devrez soit avoir l'œil attentif, soit procéder à une manipulation. La queue des mâles est plus large et longue que celle des femelles, entendez par là, la partie qui se situe après le cloaque. La technique manuelle est celle de l'éversion; les débutants ne doivent pas la pratiquer car les mauvais gestes peuvent être dangereux pour le serpent. Il s'agit d'exercer une pression au niveau de la base de la queue pour faire sortir les hémipénis. Enfin le sondage, également à faire par des confirmés ou des vétérinaires, consiste à introduire dans l'orifice génital une sonde lubrifiée. La sonde s'enfonce distinctement quand il s'agit d'un mâle.

Le lieu d'achat : Observez, avant d'interpeller le vendeur, l'activité et le comportement de l'élaphe dans son bac. Est-elle seule ? Combien par bac ? Comment semblent être les autres ? Comment sont les excréments ? Les traces d'urines ? L'élaphe semble-t-elle se déplacer sans problème etc...? Les bacs où les individus s'entassent sont mauvais signe, vérifiez l'équilibre et le déplacement sans à-coups, attention aux excréments jonchant le sol, sales pour les serpents et nids à bactéries; les excréments doivent être pâteux, marrons assez foncés, plutôt unicolores; l'urine assez solide et blanchâtre.

Le vendeur : Laissez la dans les mains du vendeur et observez. Regardez son attitude. Sort-elle sa langue vivement ? (elle doit le faire absolument). Est-elle bien curieuse ? Est-t-elle vive (elle doit l'être) ou immobile dans sa main ? (profitez pour voir si il sait tenir un serpent lui procurant en permanence deux points d'appui).

Vous : A vous la dernière tâche, prenez la en main, prenez soin de vérifier les points suivants :



Sa bouche : Ouvrez lui (faites lui ouvrir pour les débutants) la bouche et regardez à l'intérieur pour éviter tout risque de stomatite dont les effets visibles sont : fils blanc, bouche pâteuse, bouche ouverte en permanence.

Sa taille : Si l'animalerie dispose de plusieurs serpenteaux de même taille, observez les en évitant de choisir le plus maigre, la colonne vertébrale du serpent de doit en aucun cas se voir. De plus, un bébé trop mince n'a peut-être pas ou mal démarré (=commencer à se nourrir).

Sa peau : évitez les serpents qui présentent des cicatrices ou des brûlures, la peau doit être lisse, et ne doit pas faire de plis sur les côtés.

Ses écailles : attention aux parasites externes, les tiques sont rares car généralement présentes sur des serpents prélevés dans la nature, les acariens, qui se présentent sous la forme de petits points noirs en mouvement le plus souvent.

Les contours de son cloaque : il doit être lisse et propre, un cloaque boursouflé peut être signe d'un abcès, un cloaque sale ou l'on voit des résidus d'excréments est synonyme de problèmes intestinaux (diarrhée, entérite...)

Sa queue : Signe de bonne santé, la mue doit s'exécuter en un morceau entier de la tête à la queue (pour des élaphes). Vérifiez bien que la queue est de même couleur que le reste du corps, une nécrose du bout de la queue est possible si l'exuvie ne se détache pas complètement, le bout de queue tombant par la suite.

Profitez également pour regarder si des anciennes mues ne sont pas visibles dans le terrarium : mue entière = bonne santé, bon entretien.

Ses yeux : les yeux doivent être nets, surtout pas gonflés ou de différentes couleurs, signes d'infection.

Son tonus musculaire et son équilibre : le serpent doit être musclé, serrer, se mouvoir sans trébucher. Un serpent qui tombe, qui a du mal à s'accrocher ou qui semble frêle dans vos mains peut être (c'est rare) victime d'une nécrose du cortex cérébral, ou de myopathie (généralement plus fréquente chez les albinos).

Soyez sûr que le serpent mange : essayez avec un peu de sympathie d'assister à un repas de l'élaphe choisie; la bonne parole c'est un peu léger.



Un magasin propre ? un bon vendeur ? un serpent sans problème ? Le jour de l'achat, apportez une boite de polystyrène au cas où le vendeur met votre élaphe dans n'importe quel carton à proximité. Évitez bien sùr les trop longs trajets et les secousses durant le voyage.

---------------------------------------------------------------------------------------

Les préparatifs

Vous aurez, si vous voulez faire les choses correctement, déjà préparé votre installation avant l'achat. Le terrarium de bonne taille est prêt, équipé et fonctionne. Température et hygrométrie sont optimales dans tout le terrarium.

Enfin, vous vous êtes déjà renseigné sur le vétérinaire suffisamment compétent à distance raisonnable de votre domicile si un gros problème devait intervenir.



Le Terrarium et ses Eléments



Biotope

Le terrarium doit reproduire du mieux possible le biotope naturel du serpent. Ainsi il doit être éclairé à heures variables le long de l'année pour imiter la lumière solaire, il doit être chauffé, avoir une humidité précise et des cachettes où le serpent passera le plus clair de son temps.

N'oublions pas que les serpents ne sont et ne seront jamais des animaux domestiqués. A nous de montrer le respect que ce reptile mérite en oubliant d'en faire un phénomène de foire à montrer aux copains dès qu'ils viennent boire un verre. Le plaisir dans l'élevage doit être celui des yeux et de la connaissance d'une espèce. On ne devient pas terrariophile par mode ou spontanéité, une envie soudaine d'un serpent; à ceux là d'entre vous je conseille donc un python réticulé dès le premier achat, prenez-le adulte svp et laissez le libre chez vous qu'on en finisse vite.



Taille

Le serpent des blés n'étant pas un grand serpent, un terrarium de 90x40x40 convient pour un couple. Personnellement je préfère penser un peu plus large, et conseille un 120x50x50 pour un couple d'élaphes. Pensez à préparer le terrarium avant l'arrivée de vos serpents qui n'ont pas à subir le stress supplémentaire au voyage de coller une plaque chauffante, ouvrir et refermer pour mettre en place le décor, les bacs à eau, cachettes etc…De plus, il est important de "connaître" son terrarium, la température précise au point chaud, le degré d'humidité à diverses heures de la journée et la nuit.

Pour les juvéniles, je conseille d'acheter (ou de faire si vos moyens le permettent) un terrarium de 60x30x30 pour la première année et de mettre les jeunes serpents <40cm dans des boites en plastiques aérées, posées dans le terrarium pour profiter de la chaleur et de l'hygrométrie. Les juvéniles stressent très rapidement dans des volumes inappropriés, ils peuvent refuser de manger et s'enfouir des jours sous le substrat. Le temps d'adaptation au terrarium varie de 2 jours à 2 mois en fonction des individus.



Chauffage

Il faut veiller à faire des niveaux de chaleur dans le terrarium, 28°/30° au point chaud (30°/32° pour la croissance des juvéniles) et 23°/25° pour la zone dite froide. Gardez la chaleur la nuit pour des juvéniles en croissance, abaissez de 5°/6° la nuit pour des adultes.

Faites votre choix entre une plaque chauffante que vous collerez à une des extrémités sous le terrarium (1/3 de la surface totale) ou un cordon chauffant avec le même dispositif.

Les élaphes ne sont pas "fouisseurs" mais il est préférable de coller ou de protéger le fond du terrarium avec un bout de papier journal par ex pour éviter un trop long contact quasi direct avec la source de chaleur qui pourrait entraîner des brûlures et la stérilité des mâles. Un gros stress ou une grosse proie et votre serpent peut se glisser au fond du terrarium si vous optez pour un substrat sable ou copeaux.

Attention : Je déconseille l'usage de lampes chauffantes type céramique qui développent une forte chaleur dans l'air, l'assèchent, et peuvent être très dangereuses pour le serpent si elles ne sont pas très bien protégées, grillagées dans une matière qui ne risque pas de brûler gravement le serpent. Ces lampes conviennent aux reptiles type lézard, iguane, pogona etc…De plus, les juvéniles souvent cachés ont besoin de chaleur pour bien digérer et favoriser leur croissance, chaleur qu'ils trouveront dans leur cachette avec un chauffage par le bas.



Humidité

Le taux d'hygrométrie doit être surveillé fréquemment même si ces serpents ne sont pas fragiles à quelques variations. Comptez entre 50 et 70% d'humidité dans le terrarium. Le taux d'hygrométrie moyen d'une pièce d'appartement est de 45% environ. Il suffit donc de disposer un ou deux bacs d'eau dans le terrarium pour obtenir l'humidité voulue.

Le bac d'eau pourra être disposé au dessus du chauffage pour augmenter l'humidité si la pièce qui héberge le terrarium est trop sèche.

Attention :

Pendant les périodes de mue, il est important de monter le taux d'hygrométrie à 75-85% quand le changement de couleur est constaté et durant les jours de préparation qui suivent. Pour être tranquille, je conseille de vaporiser au moins une fois par jour votre élaphe pendant ce laps de temps en veillant à couler de l'eau tiède ou laissée à température ambiante. Sauf symptôme de maladie, la mue de votre serpent se fera ainsi sans aucun problème.

Il est également possible si votre pièce est vraiment très sèche d'utiliser un humidificateur d'air électrique que vous placerez près du terrarium afin d'augmenter l'humidité. Ce procédé est très coûteux en énergie, mais il a l'avantage si vous avez plusieurs terrariums ou pendant l'incubation des oeufs d'éviter l'humidification manuelle pour des pièces à l'hygrométrie réellement basse. En général les bacs d'eau suffisent amplement.



Eclairage

Voici un problème qui touchera les débutants en premier... UVA UVB ? Simple néon ? Ampoule chauffante ? Le Reptisun Zoomed 2.0 a-t-il des UVB ? Les UVB passent-ils au travers d'une vitre ? Vitamine D3 qui se synthétise avec les UVB ? Carence, brûlures, vitalité, croissance... Les questions sont nombreuses pour un novice, peut-être sont-elles un peu présentes encore pour les plus expérimentés.

Livres, avis de vétérinaires, terrariophiles à longue expérience, vendeurs d'animalerie, sites de fabricants... J'ai tout fait..(je le pense sincèrement)...Quand les avis de vétérinaires entre eux se contredisent ce n'est pas évident...



Conclusion :



Oui, les élaphes, comme dans la nature, ont besoin de rayonnement ultraviolets (UVB) pour fixer la vitamine D3 qui se trouve dans le foie des rongeurs vivants ou fraîchement tués. Toutefois, les néons UVB (Reptisun 5.0, Iguana light etc..) en vente sont trop puissants voire dangereux pour les élaphes, pouvant entraîner des brûlures rétiniennes irréversibles.

L'idéal serait d'avoir, un complément vitaminique* pendant la première année et un néon Reptisun 2.0, qui ne rayonne que de faibles UVA (importants eux pour la vitalité et l'appétit du serpent).

Il faudrait ensuite, un an plus tard, quand votre élaphe trouvera son terrarium définitif (plus grand que sa première année de juvénile), posséder un Reptisun 2.0 alterné avec un Reptisun 5.0 deux fois par semaine.

Les UVB ne passent pas à travers les vitres et les ampoules chauffantes sont déconseillées par précaution.

Le Reptisun Zoomed 2.0 n'a aucun lien avec le 5.0. On aurait pu penser, comme beaucoup de vendeurs l'affirment toujours qu'il rayonne des UVB également mais à plus petite mesure; c'est faux, il ne contient que des UVA.(données du fabricant Zoomed) Utilisez en premier celui là.

* L'apport vitaminique durant la première année est préférable et recommandé par le Dr Bruno Gattolin, vétérinaire terrariophile depuis 25 ans, spécialisé dans l'étude des colubridés américains, organisant régulièrement des conférences à l'école vétérinaire de Lyon.



Substrat

Vous avez le choix entre plusieurs types de substrats, chacun ayant ses qualités et inconvénients :



Papier journal, papier absorbant (Sopalin) :

Économique, facile à trouver, bonne condition d'hygiène, pratique pour voir l'état des selles. Personnellement je trouve ça laid, sale; mais je comprends que les éleveurs qui ont 30 terrariums s'en contentent pour des raisons pratiques. Ceux qui visent plus la quantité de bêtes et non la qualité ou l'esthétisme, qui se foutent bien d'essayer de reproduire le biotope naturel du serpent adopteront volontiers ces substrats. A vous de voir.

Litière granulaire pour chat (papier journal compressé) :

Encore récemment utilisée, c'est un très bon absorbeur d'odeurs qui n'entraîne pas de constipation en cas d'ingestion. Attention à ne pas confondre avec la litière à base de quartz et d'argile. Bien sûr, la litière n'est pas donnée et n'est guère esthétique dans un terrarium.

Tapis synthétique :

Type gazon. Il se trouve facilement, est très bon pour le budget, lavable en machine (même si on va éviter car il se détériore vite). L'esthétique est assez bonne. A changer tous les deux mois. Les problèmes liés à ces tapis peuvent être des maladies vésiculaires, plaques ventrales en cas de renversement d'eau sur le tapis par le serpent ou par vous. A très bien sécher. Il faut également prendre soin de bien fixer le tapis (en pensant qu'il faudra l'enlever) pour les serpents nouvellement acquis, timides ou stressés qui trouveront le moyen de se glisser dessous si vous n'êtes pas attentif quant à la fixation. (et dessous il y a brûlure possible). Ce fond est une catastrophe pour enlever les excréments et l'urine.

Morceaux, Eclats d'écorces :

Se trouvent facilement, budget un peu plus élevé. Sans doute, le substrat le plus esthétique, qui permet de réaliser de magnifiques terrarium. Les écorces "acides" empêchent la présence ou la prolifération de bactéries; ces substrats sont lavables et utilisables 2 fois. Prévoir un sachet de rechange car ils mettent un temps fou à sécher. Le problème avec ces substrats est qu'il ne faut pas qu'ils soient ingérés (non toxiques mais graves problèmes intestinaux, constipation etc...).Si vous ne donnez pas à manger à vos serpents dans le terrarium, aucun problème. Si vous le faîtes, surveillez tout le déroulement du repas et veillez à ce que des petits bouts d'écorces ne se collent pas à la proie pendant l'ingestion. A changer tous les 2 mois. Le nettoyage du terrarium avec ce type de substrat prend du temps, et l'enlèvement des excréments est assez délicat.

Copeaux :

Peu chers, aspect acceptable, même problème en cas d'ingestion que les écorces. (surtout pas de bois de cèdre = toxique). A changer très fréquemment. Les juvéniles aiment se cacher dans la sciure. L'hygiène doit être irréprochable quand on utilise ce type defond.

Terreaux, sables :

Il est très difficile de nettoyer un terrarium qui utilise ces fonds. Ils sont toutefois naturels, peu chers mais également peu hygiéniques.



Accessoires

Thermomètre et Hygromètre :

Ces deux outils sont absolument nécessaires en permanence dans le terrarium. Ils peuvent être collés sur la vitre (pas directement en dessous du néon qui biaise les données). Si votre budget le permet, il est important d'avoir un thermomètre classique de maison que vous poserez sous chaque cachette de temps à autre, dans tout le terrarium pour connaître les températures exactes. (20frs un classique).

Enfin, si vous voulez investir utilement, les thermohygromètres électroniques marchant à pile, plus précis et plus aisément manipulables sont très bien faits. Comptez 150/200fr. Vous trouverez aussi des minuteurs thermostats reliés au chauffage et des thermomètres-sonde à doubles relevés.

Cachettes et bacs à eau :

Une fois encore, à vous de voir l'aspect que vous donnerez à votre terrarium. Un bac d'eau en plastique est équivalent, pour un serpent, à un bac moulé imitant une couleur bois ou pierre. Idem pour les cachettes. Disposez-en au moins deux, une au point chaud, l'autre au point frais; une troisième au milieu sera toujours un plus.

Branches :

Diamètre idéal : 2 fois celui du serpent. L'élaphe étant un serpent de moindre taille, veillez juste à ce que la ou les branches soient bien fixées mais aisément ôtables en cas de problème et de nettoyage.



Nettoyage, Désinfection

Plusieurs produits du commerce sont à votre disposition pour nettoyer et désinfecter le terrarium et ses accessoires. Étant plus ou moins équivalents je vous laisserai choisir à votre guise et budget.

Les bacs à eau doivent être baignés dans un produit désinfectant tous les 15 jours maximum.(solution à base d'eau de javel par ex) Quand vous changez l'eau ( tous les 2jours maximum) profitez-en pour frotter un peu les bacs.

Les cachettes elles, auront le même traitement tous les mois, frottez-les sous eau bouillante avant de les faire tremper dans le désinfectant.

Le terrarium lui, sera nettoyé en fonction du substrat : Tous les 1 ou 2 mois en moyenne. Quand vous désinfectez, faites le bien ! Laissez aérer le terrarium au moins 1h après le nettoyage et remettez tous les décors.



Nourriture

La nourriture est un chapitre important dans l'élevage de vos élaphes; elle varie proportionnellement avec la température, l'âge des individus, leur activité, leur "caractère". L'alimentation est une question assez délicate pour les débutants qui se perdent aisément entre écrits et conseils qui diffèrent largement. Il faut savoir en premier que les besoins en vitamines des reptiles sont très mal connus, mais les vitamines A, D3 et C semblent être les plus utiles. L'aspect et la couleur des aliments peuvent jouer de leur importance et faire varier l'appétit de vos élaphes. Une chance : Ces serpents n'ont aucune difficulté pour manger; on dit même qu'ils s'avèrent être de vraies poubelles. Ils mangent donc très bien et les problèmes de refus de nourriture sont rares et doivent être dû généralement à des problèmes liés à un problème de santé. Ensuite, la question des compléments vitaminiques entre en compte, en fonction de votre choix : surgelés ou vivants. Je vais essayer de traiter toutes les données.

MEMO

A la naissance : on présente un souriceau nouveau-né, si le bébé le refuse, on attend la première mue (entre 6 et 15 jours après).

A une semaine* : souriceaux nouveaux-nés, 1 tous les 4 jours ou 1 gros repas (deux souriceaux) par semaine.

A un mois environ* : on présente de petits blanchons (souriceaux avec début de pelage), 1 tous les 4/5 jours ou un 1 gros repas (1 petit blanchon + 1 nouveau né) par semaine.

A 3 mois environ* : Blanchon de taille supérieure, 1 tous les 5/6 jours souvent accompagné d'1 nouveau-né.

Entre 3 et 6 mois* : On passe petit à petit en fonction de vos élaphes à des sauteuses (souris d'un mois) 1 à 2 fois par semaine.

Entre 6 mois et 1 an* : Souris de taille moyenne (20/30g) 1 à 2 fois par semaine.

12 mois * : Souris adultes une fois par semaine.

*Ces données sont ici à titre d'exemples, l'appétit et la taille variant en fonction des individus. En règle général, ne donnez pas une proie plus large que le diamètre le plus large du corps de votre élaphe. Quand vous changez la taille des proies, assistez au repas les premiers temps; en effet, pour les proies décongelées, les pattes des blanchons restent assez dures et vos serpents peuvent avoir de gros problèmes si vous jugez mal les proportions des nouvelles proies.

On peut noter également que les élaphes achetées en animalerie n'ont souvent qu'un seul petit repas par semaine, parfois tous les 15 jours (économie oblige). Attention à ne pas se fier juste à l'âge au jour de l'achat, se fier à la taille de l'animal.



VIVANTS, FRAÎCHEMENT TUES OU SURGELÉS ?

Vivants ?

Évidemment, les puristes auront idéalement chez eux leur élevage de rongeurs, leurs souris dont ils prennent soin (vitamines etc...) et qu'ils présenteront vivantes au serpent. Si vous êtes de ceux qui se sentent prêts à cela, bonne chance pour les odeurs de rongeurs et surtout attention aux morsures de souris (infections etc...), assistez toujours aux repas et profitez bien du spectacle. N'oubliez pas qu'une lésion occasionnée par un rongeur peut déclencher un abcès ou des infections généralisées (chocs septiques) pouvant provoquer la mort malgré des soins vétérinaires rapides.

Fraîchement tués ?

D'autres puristes prendront plus de précautions en tuant la proie juste avant de la présenter, l'apport de vitamine D3 est le même, le serpent sera donc idéalement nourri sans risques des blessures... le spectacle en moins bien sûr. Je ne parlerai pas de ceux qui jugent du sort terrible de ces pauvres souris et qui montrent du doigt ces pratiques; les mêmes se délectant souvent de bons steaks de veaux égorgés par nos gentils boûchers...faut bien vivre. Personnellement, je conseille à ceux qui veulent donner du vivant sans l'élever eux mêmes de bien se méfier des animaleries (surtout celles de quartiers qui vendent peu); on y trouve une multitude de souris malades ou parasitées, dangereuses donc pour vos serpents.

Ces conditions idéales ne sont pas envisageables pour tout le monde et les terrariophiles se rabattent donc sur des proies congelées achetées en animalerie ou par Internet.

Surgelés ?

Outre l'avantage de se faire un petit stock de proies, la congélation pendant au moins 1 mois détruit une grande si ce n'est la totalité des bactéries provocant les maladies infectieuses et parasitaires des rongeurs. Pour donner la proie je conseille de la décongeler dans de l'eau très chaude environ 5mn, de la mettre sur un Sopalin avec une pince à sucre ou des baguettes chinoises (évitez de mettre votre odeur dessus) et de bien laisser sécher les poils (ingérés mouillés il peuvent entraîner des problèmes gastro-intestinaux). Vous pouvez l'inciser pour ajouter des vitamines ou quelconque traitement (vermifuge etc..). Ensuite, une fois que votre serpent est prêt à la recevoir, réchauffez la proie sur un radiateur quelques minutes et présentez-la à votre élaphe. Évitez la tremblotte...(ne laissez pas plus d'une heure une proie dans le terrarium en cas de refus, jetez la sans la recongeler !!)

La fameuse vitamine D3 disparaît en quasi totalité une heure après la mort de la souris (principe de la vitamine C dans les oranges). Cette vitamine est importante pour vos élaphes. Certains me diront n'avoir jamais eu aucun problème sans apport vitaminique, sans UVB, etc...forcément...Ici ce n'est pas le minimum que j'essaie de faire, mais le maximum pour la bonne santé, croissance, dynamisme des élaphes. Une nutrition très légère n'a jamais entraîné la mort mais n'a jamais donné de serpents robustes, de bonnes tailles et dynamiques non plus. C'est le but ici.

Je me suis appuyé sur les conseils du Dr Gattolin, seul vétérinaire (terrariophile) français à avoir étudié les colubridés américains, en concluant qu'un apport de vitamines pendant la première année de croissance était nécessaire pour obtenir de beaux individus.

Conclusion:

Vivant vs Surgelé, même combat. Que l'on choisisse l'une ou l'autre méthode, l'essentiel est de le faire bien. Renseignez vous comme vous pouvez sur les animaleries de votre ville ou région, observez l'état des cages, des bacs à eau, du nombre de souris, de l'hygiène générale avant de nourrir vos protégés avec ces rongeurs.

Assistez à tous les repas si vous donnez du vivant et ne laissez jamais une souris vivante déambuler dans le terrarium.

Regardez de très près les souriceaux surgelés, état des corps, couleur, odeur après décongélation. Tâches blanches = rupture de la chaîne du froid (congélation, décongelation, recongélation..bref évitez !!). Pensez aux vitamines...



LA REPRODUCTION

Les serpents des blés sont des serpents dont la reproduction est la plus simple pour des débutants; elle est aussi passionnante pour les plus chevronnés qui tenteront de multiplier les phases de leurs élaphes grâce à un panel de couleurs disponibles très variées.

Il faut néanmoins préparer vos serpents pour ce périple et tenir compte de nombreuses exigences :

L'âge des reproducteurs

18 mois est l'âge minimum pour tenter la première reproduction; toutefois, ce ne peut être le cas que si les serpents sont très bien nourris et même sur-nourris, ce qui peut entraîner une baisse de leur espérance de vie. On prend généralement des animaux âgés de 2 à 3 ans s'ils sont nourris normalement.

Période de repos

Une longue période de repos est nécessaire pour la reproduction; cependant il est arrivé que sans "hibernation" plusieurs couples d'élaphes aient réussi une ponte avec succès de naissances. Le période de repos commence en Octobre et finit en Février.

En aucun cas un serpent doit être mis au repos, en baissant la température du terrarium, avec le ventre plein; il faut donc bien s'assurer d'un jeûne important avant de refroidir le terrarium. Le mot hibernation est souvent de trop car les serpents peuvent, et le font souvent, continuer une certaine activité dans le terrarium.

Mi Octobre ou à la fin de ce mois, arrêtez de nourrir vos élaphes; les conditions du terrarium elles, seront toujours optimales.

Dès le début Novembre, commencez à abaisser la température du terrarium, quelques degrés par jour pour arriver à 15/17°C. Diminuez aussi la période d'éclairage. 8/10h environ. Pendant ce laps de temps, vos élaphes ne mangent déjà plus. Veillez à ce que l'eau dans le terrarium ne manque pas, les serpents continuant à boire et leur hydratation étant très importante. Vous maintiendrez ces conditions jusqu'au mois de février tout en surveillant vos serpents qui devront rester dans le calme.

Période de réveil

Mois de Février -milieu de mois-. Faites identiquement à la période de repos mais à l'inverse : on augmente petit à petit la température du terrarium et la durée d'éclairage (photopériode). Cette période prendra environ un mois. Une fois sortis de l'"hibernation" vos serpents auront faim et devront être nourris. Attention, leur estomac s'étant rétracté pendant leur repos, les proies présentées seront plus petites que d'habitude. La mue post hivernale ne se fera pas attendre (15 jours maximum) et vous pourrez alors mettre les deux serpents dans le même terrarium. Cette mue chez la femelle marque son ovulation. Les serpents vont donc pouvoir s'accoupler.

L'accouplement

Vous pourrez peut-être observer l'accouplement de vos serpents et la parade nuptiale du mâle. Elle est relativement longue. Le mâle suit la femelle qui répond à ses stimulations par un balai de mouvements ondulés. Pendant la copulation le mâle pénètre un de ses hémipénis dans le cloaque de la femelle. Ne séparez pas les serpents tant que la femelle ne vous apparaît pas gravide; une forte prise de poids et un énorme appétit vous aideront. (Si vous ne voyez rien pendant 8 jours, séparez les serpents pour les nourrir et remettez les ensemble (maximum 15jours d'attente pour l'accouplement). La femelle fera ensuite une mue 10 à 15 jours avant de pondre ce qui sera pour vous le signe de placer le pondoir.

La ponte

Après sa mue significative, placez dans le terrarium le pondoir (boite plastique percée pour l'aération).

Pondoir percé d'un trou pour faire entrer votre élaphe et suffisamment grand pour qu'elle y tienne entièrement. Le pondoir contiendra de la vermiculite ou de la mousse de sphaigne, toutes deux humides. On met ensuite les oeufs pondus dans un incubateur.

L'incubation

Le nombre d'œufs pondus variera de 10 à 25. Il est très important de prendre soin des oeufs. Ne pas les tourner, ne pas tenter de détacher les oeufs collés (mort du fœtus). Transférez simplement la ponte dans l'incubateur.

Incubateur : Type : vieil aquarium, boite plastique. Température : 28/30°C Humidité: 90/100% Durée de l'incubation : Environ 2, 3 mois. Eclairage : Néant L'incubateur doit pouvoir être percé de trous permettant une bonne circulation de l'air.

La naissance

Les bébés élaphes sortent enfin de leurs oeufs. Si tous ne parviennent pas à sortir dans les 24h, vous pouvez les aider en incisant délicatement la coquille. Généralement tous les bébés sortent sans problèmes. L'odeur qui se dégage de certains oeufs signifie leur stérilité. Inutile d'insister, vous pouvez même les enlever pendant l'incubation si vous vous en apercevez.

Séparez ensuite les bébés élaphes en les plaçant dans les conditions de maintien en captivité des parents dans des bacs ou mini-terrariums individuels. Après leur première mue, entre 6 à 15 jours maximum, ils pourront manger (sans problème la plupart du temps). Présentez-leur des souriceaux nouveaux nés surgelés ou vivants en cas de refus des premiers.



LES MALADIES



Une chance, les élaphes guttata guttata sont des serpents résistants et rarement atteints de parasites externes.

Comme vu précédemment, les vétérinaires compétents sont rares du fait que les travaux eux-mêmes effectués sur ces colubridés sont très récents ou quasiment inexistants. Certaines pathologies sont communes avec les autres espèces comme les boïdés ainsi que les règles générales de bon maintien en captivité. Les médicaments peuvent être empruntés aux humains ou aux animaux domestiques (sirop Flagyl contre les parasites internes, vermifuge Vitaminthe pour chien et chat etc...). Les doses médicamenteuses difficilement calculables souffrent aujourd'hui encore d'une certaine méconnaissance du sujet.

La prévention est donc primordiale. Un bébé élaphe que vous aurez pris soin de bien choisir, sans parasites ou maladies visibles, maintenu dans un terrarium propre, approprié, et bien nourri n'a que très peu de chances de vous donner du soucis dans l'avenir. A vous de jouer !

Problèmes gastro-intestinaux :

Il s'agit d'un problème assez fréquent caractérisé par des selles liquides, apparition de mucus, décoloration des excréments, parfois présence de sang, odeur très forte, anorexie, etc... Tous ces symptômes ne sont pas à traiter de manière identique. Ainsi une analyse de selles par un laboratoire ou votre vétérinaire est OBLIGATOIRE avant de traiter. Vous pouvez juste, en cas de selles assez liquides, faire un traitement de vermifuge, constater ou non l'amélioration, avant de faire l'analyse.

Stomatite :

Il s'agit d'une assez grave infection bactérienne des gencives; elle est heureusement facile à repérer; le serpent étant la plupart du temps la bouche ouverte. Cette infection est à prendre au sérieux et à traiter immédiatement. Il est donc nécessaire, à l'achat du serpent, de lui ouvrir la bouche et de s'assurer qu'elle est propre, sans fils, sans blancheur suspecte qui ressemblerait à du pus. Le traitement est assez délicat, n'hésitez pas à le laisser pratiquer par votre vétérinaire si vous avez peur de ne pas vous en sortir. Nettoyage au pinceau de la bouche trois fois par jour complété par une injection (vitamines, antibiotiques, Baytril...). Pendant la période d'infection, votre serpent souffrant refusera toute nourriture.

Constipation :

Le serpent n'est pas constipé par hasard, c'est sûrement de votre faute. Les principaux facteurs entraînant la constipation étant liés généralement à un mauvais maintien en captivité. (trop forte chaleur dans le terrarium, manque d'eau, blessure quelconque etc...). Traitement :
bain du serpent dans de l'eau chaude pendant 15mn deux fois par jour jusqu'à ce qu'il excrète. Le bain à l'eau chaude peut être insuffisant, il est parfois nécessaire d'injecter de l'eau savonneuse tiède (30°C) dans le cloaque à l'aide d'une sonde à tête d'olive et d'injecter de l'huile de paraffine dans l'œsophage avec le même type de sonde. Si 3 ou 4 jours n'ont pas suffit, il peut s'agir d'un parasitisme ou de maladie... direction vétérinaire compétent.

Problèmes respiratoires :

Mucus, respiration anormale, sifflement, anorexie etc.. Attention au coup de froid qui entraîne majoritairement ce genre de problème. Plusieurs causes, de l'absence de chauffage pendant trop longtemps à la manipulation un peu longue dans une pièce à courants d'air ou froide. Dans les cas plus graves il peut s'agir d'infection bactérienne ou de déficience alimentaire fragilisant le serpent (avitaminose A). Le traitement basique et premier sera une véritable cure de chaleur pendant 8 jours à 30/32° 24h/24. Si le problème ne passe pas... direction vétérinaire compétent.

Regurgitation :

Ce problème peut être et sera la plupart du temps bénin. Mauvaise condition d'ingestion, stress pendant les 48h de la digestion, température trop basse dans le terrarium. Si vous n'avez constaté aucun de ces facteurs, il peut s'agir hélas d'obstruction intestinale ou de parasites internes. Pour ne pas douter des causes, prenez soin de nourrir correctement votre élaphe et de lui fournir toujours un terrarium parfaitement adapté afin de tirer votre conclusion plus vite.

Brûlures :

Une fois encore, aucune raison de se brûler si les choses sont bien faites. Les brûlures peuvent vite être graves et un traitement est obligatoire si cela arrive à votre élaphe. Voir votre vétérinaire si vous faites n'importe quoi.

Problèmes de Mue :

Une fois par mois pendant la première année, vous enlèverez sans problème l'exuvie de votre serpent du terrarium. Il peut arriver que la mue ne se fasse pas en une seule fois, que l'ancienne peau reste collée sur une partie ou le bout de la queue de votre élaphe, les yeux etc... Il s'agit généralement d'un simple problème d'humidité ou d'un manque de surface rugueuse pour que le serpent détache sa peau. Si tout est optimal et que les mues sont toujours difficiles, contactez votre vétérinaire.

Pour décoller les restes de l'ancienne peau, baignez votre serpent plusieurs minutes dans de l'eau tiède. Si le bout est grossier, essayez délicatement de le retourner façon chaussette avec vos mains (doigts boudinés s'abstenir). Vous pouvez également utiliser une pincette maniée avec précaution, à la rigueur un adhésif légèrement collant (pour les lunettes). On trouve aussi des pommades ophtalmiques chez les spécialistes.

Attention, vérifiez bien le bout de la queue sur l'exuvie, la peau restante pouvant se nécroser et tomber.
avatar
kyl21
Admin

Messages : 84
Date d'inscription : 03/10/2011
Age : 30
Localisation : Cote d'or, Dijon

http://reptily-city.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum